Les lauréats de l’Atelier Urbain AIX 2040 édition 2013

Après une semaine de travail à la Fondation Vasarely, l’édition 2013 de l’atelier urbain AIX 2040 a pris fin ce samedi 13 avril. Le jury, présidé par Gérard Blanc, a désigné les projets RD9, MODELE D’URBANITE POUR LA METROPOLE et DE PAREMPART comme lauréats ex-æquo !

 

Les lauréats
 

RD9, MODELE D’URBANITE POUR LA METROPOLE

BEHR Pauline : architecte – BOUDET Magali, FRANCIULLA Anais, LAPEYRIN Frédéric, RUGER Jeff : étudiants de l’Ecole Nationale Supèrieure Architecture de Marseille – VOROS Erika : étudiante de la Faculté Polytechnique Mihály Pollack de l’Université de Pécs.

 

 

Le jury a récompensé l’échelle métropolitaine du projet, son approche par les transports mais aussi sa faisabilité grâce à son phasage à long terme. Le projet consiste en un système de transports d’envergure qui s’appuie sur :
– sur les autoroutes et la liaison ferrée Aix Marseille Rognac pour les liaisons métropolitaines éloignées,
– un couplage TRAM – TRAIN pour un accès à la gare TGV, à l’aéroport et au pôle vitrollais,
– un tramway à l’horizon 2040 parcourant la 3° couronne aixoise et les pôles urbains du Pays d’Aix.
C’est sur ces 2 derniers axes, et notamment sur la RD9, que le groupe de travail articule et projette la densification de l’urbanisation.

 

DE PAREMPART

BARBOLINI Anne-Laure, KITH Ung-Dannie, MARQUAILLE Lucile, PARIGI Clément, SOUDANI Mouna : étudiants de l’Ecole Nationale Supèrieure Architecture de Marseille – FOGAS Renata, ZILAHI Peter : étudiants de la Faculté Polytechnique Mihály Pollack de l’Université de Pécs.

 

 

Le jury a salué le geste architectural fort et audacieux de ce groupe de travail, qui propose une méga structure visant à fixer les limites de la ville. Un mur qu’il ne faut pas voir comme une protection face à la métropole, mais comme un rempart à la péri-urbanisation. Plus qu’un symbole, il hébergera un pôle de services et assurera une fracture nette entre espaces urbanisés et espaces naturels ou agricoles. D’une part se concentreront les activités urbaines, avec notamment la revalorisation des quartiers Encagnane et du Jas de bouffan, et d’autre part les activités agricoles de proximité remplaceront les zones périurbaines, protégées de la spéculation foncière. Cet objet trouve son caractère métropolitain dans le rôle de plateforme d’échanges et de transit mutimodaux (parking, passerelles. Le jury a également souligné la qualité du rendu de l’équipe.

 

 

La délibération s’est faite à main levée, argumentée par les membres du jury, et en public.

 

 

Suite aux délibérations et en lien avec le sujet l’atelier urbain, un débat sur la place d’Aix en Provence dans la métropole a eu lieu, avec Laurent Théry, urbaniste et préfet délégué à la métropole et animé par Gérard Blanc, président du jury et urbaniste – Grand prix européen de l’urbanisme (planification territoriale 1995) – Président fondateur du Conseil Français des Urbanistes – Directeur général de l’AGUR (Agence d’urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque).


Gérard Blanc – Laurent Théry – Jacques Fradin (président de DEVENIR)