Les lauréats de l’Atelier Urbain AIX 2040 édition 2013

Après une semaine de travail à la Fondation Vasarely, l’édition 2013 de l’atelier urbain AIX 2040 a pris fin ce samedi 13 avril. Le jury, présidé par Gérard Blanc, a désigné les projets RD9, MODELE D’URBANITE POUR LA METROPOLE et DE PAREMPART comme lauréats ex-æquo !

 

Les lauréats
 

RD9, MODELE D’URBANITE POUR LA METROPOLE

BEHR Pauline : architecte – BOUDET Magali, FRANCIULLA Anais, LAPEYRIN Frédéric, RUGER Jeff : étudiants de l’Ecole Nationale Supèrieure Architecture de Marseille – VOROS Erika : étudiante de la Faculté Polytechnique Mihály Pollack de l’Université de Pécs.

 

 

Le jury a récompensé l’échelle métropolitaine du projet, son approche par les transports mais aussi sa faisabilité grâce à son phasage à long terme. Le projet consiste en un système de transports d’envergure qui s’appuie sur :
– sur les autoroutes et la liaison ferrée Aix Marseille Rognac pour les liaisons métropolitaines éloignées,
– un couplage TRAM – TRAIN pour un accès à la gare TGV, à l’aéroport et au pôle vitrollais,
– un tramway à l’horizon 2040 parcourant la 3° couronne aixoise et les pôles urbains du Pays d’Aix.
C’est sur ces 2 derniers axes, et notamment sur la RD9, que le groupe de travail articule et projette la densification de l’urbanisation.

 

DE PAREMPART

BARBOLINI Anne-Laure, KITH Ung-Dannie, MARQUAILLE Lucile, PARIGI Clément, SOUDANI Mouna : étudiants de l’Ecole Nationale Supèrieure Architecture de Marseille – FOGAS Renata, ZILAHI Peter : étudiants de la Faculté Polytechnique Mihály Pollack de l’Université de Pécs.

 

 

Le jury a salué le geste architectural fort et audacieux de ce groupe de travail, qui propose une méga structure visant à fixer les limites de la ville. Un mur qu’il ne faut pas voir comme une protection face à la métropole, mais comme un rempart à la péri-urbanisation. Plus qu’un symbole, il hébergera un pôle de services et assurera une fracture nette entre espaces urbanisés et espaces naturels ou agricoles. D’une part se concentreront les activités urbaines, avec notamment la revalorisation des quartiers Encagnane et du Jas de bouffan, et d’autre part les activités agricoles de proximité remplaceront les zones périurbaines, protégées de la spéculation foncière. Cet objet trouve son caractère métropolitain dans le rôle de plateforme d’échanges et de transit mutimodaux (parking, passerelles. Le jury a également souligné la qualité du rendu de l’équipe.

 

 

La délibération s’est faite à main levée, argumentée par les membres du jury, et en public.

 

 

Suite aux délibérations et en lien avec le sujet l’atelier urbain, un débat sur la place d’Aix en Provence dans la métropole a eu lieu, avec Laurent Théry, urbaniste et préfet délégué à la métropole et animé par Gérard Blanc, président du jury et urbaniste – Grand prix européen de l’urbanisme (planification territoriale 1995) – Président fondateur du Conseil Français des Urbanistes – Directeur général de l’AGUR (Agence d’urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque).


Gérard Blanc – Laurent Théry – Jacques Fradin (président de DEVENIR)

L’Atelier Urbain AIX 2040 édition 2013

L’édition 2013 de l’atelier urbain AIX 2040 a débuté samedi 6 avril à la Fondation Vasarely. Durant 1 semaine, une quarantaine d’étudiants ont travaillé sur l’avenir métropolitain d’Aix en Provence, en livrant leur vision du Sud Ouest aixois à l’horizon 2040. Ce territoire concentre les principaux enjeux métropolitains (habitat, déplacements, pollution …), qui nous concernent tous.

 

Nous vous donnons rendez vous ce samedi 13 avril à la Fondation Vasarely pour la journée de clôture (publique). Les 5 équipes présenteront leur projet de 9h30 à 16h, et la désignation du lauréat aura lieu à 17h, en présence de personnalités politiques et de la profession. Un débat sur « La place d’Aix en Provence dans la métropole » avec Laurent Théry (sous réserve), urbaniste et préfet délégué à la métropole; prendra place à partir de 17h et sera animé par Gérard Blanc, urbaniste et président du jury. Cette journée ainsi que l’Atelier Urbain se concluront par un buffet musical.

 

 

(cliquez pour agrandir)

 

Aix en Provence, où se joue l’avenir métropolitain ?

A la suite des précédentes éditions, Densité urbaine et nouvelles centralités en 2011 et Première couronne recherche d’urbanité en 2012, le thème de cette année tentera de retisser des liens urbains sur un territoire à dominante économique d’envergure métropolitaine.

Ce territoire, situé au sud ouest d’Aix en Provence, qui a accueilli 60 %  de la croissance économique récente et qui représente la moitié des emplois de l’agglomération, a une position stratégique à la croisée des 2 principaux axes métropolitains : Aix – Marseille et Aix – Marignane.

Depuis 50 ans, sans projet global et en s’appuyant sur un recours massif à la voiture individuelle, le développement de ce territoire s’est jusqu’à maintenant traduit par un étalement urbain considérable, au gré d’opportunités foncières. L’urbanisation s’est structurée par pôles monofonctionnels, engendrant de fortes difficultés de déplacements et consommant d’une manière excessive des espaces naturels et agricoles remarquables. La situation d’asphyxie actuelle est l’occasion d’une totale remise en question des modes d’habiter, de travailler, de se déplacer, se divertir et consommer.

Cet atelier porte sur l’évolution de ce territoire d’Aix en Provence à court, moyen et long terme et doit proposer une alternative à ce développement anarchique, affirmer le rôle central et structurant de ce secteur, sa jonction et son interface avec le centre de l’agglomération et le reste de la métropole (Gare TGV, aéroport). Il devra notamment prendre en compte le concept de ville compacte.

Un secteur ou une problématique à enjeu majeur, permettant d’exposer l’approche proposée, devra être également abordé en détail.

Conditions de l’étude :

Les propositions devront impérativement respecter les règles suivantes :

– Stopper la consommation d’espaces naturels et agricoles.

– Stopper l’étalement urbain et s’interdire donc la création de nouveaux quartiers sinon sur les espaces déjà urbanisés.

– Prendre en compte la problématique des transports en commun.

– Développer la mixité fonctionnelle – équilibre emplois/logements/équipements

 

Rendu :

A l’issue ce cette semaine de travail, chaque groupe présentera deux planches  A0 :

– une synthèse des réflexions et propositions d’actions

– un ZOOM sur une action représentative.