Première couronne recherche urbanité

l’Edition 2012 de l’atelier urbain AIX 2040 a pris pour thème « Première couronne recherche urbanité ».

Rares sont les villes qui jouissent de la réputation d’Aix-en-Provence, admirée, recherchée, enviée, rêvée…pour sa lumière et son climat, le charme et l’élégance de son architecture, la chaude couleur de sa pierre, son échelle humaine, ses jardins intérieurs, la convivialité de ses espaces publics …sa qualité urbaine.
Cette réputation, Aix en Provence la doit principalement à son centre historique, enceint de ses fortifications anciennes, remplacées depuis par un boulevard périphérique non moins infranchissable, source d’encombrements et de pollutions…; ensuite, la première périphérie a développé, au début du XXème siècle, un secteur pavillonnaire doté de quelques équipements et à partir des années 60, l’extension de la ville, devenue considérable, a été reportée encore au-delà, ceinte de nouvelles voies autoroutières.
Sans lien avec le centre ancien, sans nouvelles centralités, peu d’équipements publics et de commerces de proximité, sans modes de transports adaptés, de liaisons aisées et fonctionnelles, dans ces zones périphériques, la qualité de la vie « à l’aixoise » disparaît.

Pour requalifier les espaces dits de « première couronne » et leur donner de l’urbanité, plusieurs réflexions sont à mener :
1 – Effectuer une analyse de leurs caractéristiques urbaines, paysagères, architecturales, sociologiques et démographiques pour mesurer ce qu’il faut conserver, ce qui peut évoluer, ce qui peut être construit
2 – Déterminer de nouvelles centralités, ou centralités périphériques, en parallèle du maintien de la centralité historique, et accroître leur attractivité (équipements, espaces publics, architecture, parcs et jardins, mixité sociale, commerces…)
3 – Reconsidérer les déplacements à l’échelle de ces nouveaux quartiers et de l’ensemble de l’agglomération en reconsidérant la place de la voiture.
4 – Transformer et requalifier les boulevards extérieurs afin qu’ils ne constituent plus une barrière mais une articulation entre les quartiers du centre et ceux de la périphérie (piétonisation, nouveaux espaces publics, transports publics adaptés…)
Lors du 2ème Atelier Urbain 2040 les propositions viseront à définir des stratégies de nature à améliorer, voire créer une urbanité, dans ces espaces périphériques.